Qararo

Variété / Heirloom
Process / Nature

À partir de 10.00

Note de dégustation
Au nez ce café offre des notes de chocolat noir, de mangue et d'ananas. A la dégustation, la texture est très soyeuse, sur des notes fruitées de fraise et de fruit de la passion qui laissent une sensation caramel et chocolatée sur la longueur
Profil
Délicat & Fruité
Méthode recommandée
Conditionnement
250Gr
500Gr
1kg
Mouture
Quantité

Terroir : Nous avons visité cette ferme en janvier 2019 et nous sommes particulièrement satisfaits de la qualité des cafés produits !

Dambi Uddo est le nom d'une forêt sauvage située dans la région de Guji, près de la ville de Shakiso, mais c'est avant tout le nom d'un très grand arbre, très présent dans cette forêt. Il y a une dizaine d'année de cela, une partie de cette forêt a été transformée en plantation (150 hectares), en préservant un système agro forestier, où la production de café se mêle à d'autres productions complémentaires telles que le miel ou le bois. Pour la première année, la ferme a été séparée en 4 parcelles différentes. Nous vous présentons ici la parcelle 2 : Qararo.

Cette parcelle porte le nom de "Qararo" qui est un arbre ne poussant qu’à l’état sauvage. Nous sommes ici sur une altitude plutôt haute (2100-2130m), avec des caféiers sauvages originaires de la forêt de Sadhe.

Les arbres de cette plantation de servent pas uniquement d'ombrage comme dans la plupart des fermes conventionnelles, mais participent à un système d'agroforesterie productif et bénéfique à de nombreux niveaux:
- D'un point de vue agronomique, les arbres aident à lutter contre l'érosion des sols et offre une meilleure résistance à la chaleur en raison de l'écoulement de l'eau de pluie vers les nappes phréatiques.
- Économiquement parlant, la production de cultures intercalaires dans ce système de forêts caféières permet la production de ressources complémentaires tels que la production de miel, de gingembre ou encore de bois de chauffage.
- Enfin, l'agroforesterie est une très bonne méthode de préservation de la biodiversité. Avec une moyenne de 10 à 15 espèces d'arbres par forêts dans les zones bien conservées, ces forêts de café aident à préserver la biodiversité.

C'est très certainement les revenus liés à la production de café qui rendent ce modèle agroforestier possible. La production de café soutient financièrement ces forêts et veille à la préservation de son écosystème diversifié, avec une riche faune et de la flore